N’en déplaise aux plus prudes, une partie de notre dressing est directement tirée du vestiaire de la prostitution — bien qu’ayant fait du chemin depuis.

Qu’importe sa cible, le costume de la prostituée est indissociable d’un objectif : séduire. Le corps se fait arme, la sensualité son ultime accessoire… Des problématiques, fondamentalement, familières à tous. D’un point de vue plus pragmatique, devant attirer l’attention, ses pièces de prédilection peuvent donc présenter un design travaillé. Des vêtements de caractère, pouvant exprimer une humeur, qui suffisent à donner de la gueule à un look. Sans compter le confort, indispensable quand on arpente le bitume.

Après tout, le streetwear règne bien en maître sur la planète mode… Alors, on laisse notre style s’encanailler au coin de la rue ?

Nos atouts physiques — bénis soient-ils — prennent toute la place qu’ils méritent dans ce top en mesh. Suffisamment opaque pour ne pas vous faire coffrer pour atteinte à la pudeur, il laisse largement entrevoir les courbes sculpturales de votre corps… (Modèle Dsquared disponible sur Farfetch. Versions « je suis fauché(e) » ici et ici.)
On laisse parler ses jolies gambettes dans ce short en jean, effiloché sur le bas. Le motif léopard renfonce le caractère de la pièce, tout en restant suffisamment discret pour ne pas être vulgaire. (Disponible chez April77.)
Quitte à montrer ses jambes, autant les orner par un signe de réussite. Sans complexe ni scrupule, on cède à la tendance logomania avec ces chaussettes Versace. (Disponible sur l’e-shop de la marque.)
Inutile de le dire : être haut perché est un pré-requis. Cela dit, il n’y a aucun mal à céder aux sirènes du confort dans une paire de sneakers à plateforme, nous faisant tout de même gagner 5 cm. Le cuir laqué n’est que la cerise sur le gâteau… (Modèle Fenty x Puma disponible sur Farfetch.)
Croyez-en mon expérience : rien ne tient aussi chaud que la fourrure. La douceur qui en émane poussera des inconnus à vouloir la caresser — c’est encore le vécu qui parle — si bien qu’elle finira par attirer l’attention autant que votre personne elle-même. (Modèle Red Valentino disponible sur Farfetch. Version « je suis fauché(e) » ici.)
« La prudence est mère de sûreté », nous enseigne l’adage, d’où ce petit gadget. On ne sait jamais ce que vous risquez à être la personne la plus sexy du quartier… •

Cet article fait partie de la série #3 — Le numéro de la prostitution.

(Crédits photo de couverture : April 77)