E! est la chaîne TV du week-end par excellence, ou celle que l’on regarde après une longue journée de travail. Des marathons de L’Incroyable famille Kardashian aux épisodes de WAGS (« femmes et copines de stars du sport », ndlr), tous ses programmes semblent faits pour déconnecter et reposer notre cerveau.

Dans un registre inhabituel, E! vient d’ajouter une nouvelle émission à sa grille : Citizen Rose, suivant l’artiste et activiste Rose McGowan. Loin du cocktail paillettes-sexe-disputes auquel on a généralement droit, on se penche sur la télé-réalité la plus engagée du PAF…

Le portrait d’une survivante

Rose McGowan est l’une des nombreuses victimes de Harvey Weinstein, mais aussi une alliée farouche du New Yorker durant son enquête — malgré toutes les pressions subies. En d’autres termes, c’est en partie grâce à elle que les crimes du magnat sont enfin révélés.

Depuis le début de l’affaire, McGowan prend régulièrement la parole pour dénoncer celui qu’elle surnomme « le monstre », tout en pointant une culture systémique du harcèlement sexuel. Figure du mouvement #MeToo, elle milite pour un éveil des consciences… et espère que sa série y contribue.

Rose McGowan en compagnie de Tarana Burke, fondatrice du mouvement #MeToo, à la Women’s Convention de Detroit. Octobre 2017. (Crédits : AP / Paul Sancya)

Un regard sans prétention

Les caméras suivent McGowan dans l’après Weinstein, dès que le scandale éclate. Le spectateur l’accompagne dans ses rencontres avec le journaliste Ronan Farrow, la promotion de son livre Debout, sa tournée d’interviews… mais entre également son intimité.

Le programme laisse une part importante au processus de guérison de celle que l’on connaissait comme Paige dans la série Charmed. Pénétrant dans ses séances de thérapie, il partage ses peurs et ses doutes, rappelant combien ce chemin peut être difficile à parcourir.

Sans mode d’emploi pour avancer dans sa lutte, on découvre une femme sensible, menant sa barque du mieux qu’elle le peut — et ce, sans tomber dans l’écueil de l’héroïne providentielle. C’est sans doute là le plus grand atout de Citizen Rose, qui s’intéresse à la complexité de son personnage autant qu’à celle de son combat. Si l’émission n’apporte fondamentalement aucune réponse, elle a le mérite d’inciter à se poser les bonnes questions… •

Citizen Rose, diffusé tous les mercredis du 16 mai au 6 juin à 21h sur E! France

(Crédits photo de couverture : E! Entertainment Television)