Sur 242 ans d’existence, les États-Unis en consacrent près de 95% à la guerre — sur leur sol, comme à l’étranger. La France n’est pas en reste : depuis le début des années 60, elle en passe plus de cinquante sur le front. En attendant, le Moyen-Orient est toujours un champ de bataille géant.

Alors que Bono rappelle son engagement pour la paix pendant le dernier concert de U2, Donald Trump retire son pays du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Tranquillement à l’abri, nous nous réjouissons de notre situation sans trop y penser, préférant nous tenir aussi loin que possible des conflits. La dernière fois que l’on y a été confronté ? En mangeant un sac de pop corn devant Dunkerque.

Pour autant, la guerre est-elle vraiment absente de notre quotidien ? Quelles habitudes lui doit-on ? Comment les soldats ont-ils influencé notre manière de nous vêtir ? Alors qu’on les croyait disparus, les hippies ont-ils finalement trouvé les héritiers modernes du Summer of Love ? L’art peut-il s’inspirer de celui des belligérants ?

Choisissez votre camp… •

Sommaire de la semaine