Tous vos amis sont en vacances, quand vous vous demandez encore comment joindre les deux bouts après les soldes chez H&M. Vous suez comme Usain Bolt dans vos bureaux sans climatisation. Votre amour des barbecues vous donne l’impression de ressembler à une grosse saucisse, tandis que votre compte Tinder ne « matche » plus avec personne depuis de longues semaines.

Si la vanité est un vilain défaut, elle peut indéniablement faire du bien de temps à autre. Quand plus rien ne va, il nous reste toujours la musique pour booster notre ego…

Queen — I want it all

« I want it all and I want it now ». Avant d’inspirer le refrain d’un des tubes de Freddy Mercury et sa troupe, il s’agit surtout d’une réplique récurrente de la compagne de Brian May (guitariste du groupe, ndlr) — une femme clairement sûre d’elle.

Quand l’écouter ? Votre patron vous paye une bière au lieu de vos heures supplémentaires.

Kanye West — I love Kanye

Si vous êtes en manque d’ego trip, les albums de Kanye West — et le rap, plus généralement — sont faits pour vous. Dans I love Kanye, il signe une déclaration d’amour à lui même, se moque de ses détracteurs, et nous rappelle le pouvoir d’influence dont il dispose.

Quand l’écouter ? Vous réalisez qu’il n’y a plus aucune originalité à se teindre les cheveux en blond platine.

Lady Gaga : Applause

Habituée à chanter des hymnes à l’épanouissement personnel, prônant l’amour de soi et des autres comme un gourou en Alexander McQueen, Lady Gaga surprend avec le premier extrait de son album ARTPOP. Pour la première fois, elle se laisse aller aux plaisirs de l’orgueil, assumant fièrement son goût pour les applaudissements.

Quand l’écouter ? Vous parvenez enfin à entrer dans ce jean acheté il y a deux ans.

The Rolling Stones — Under my thumb

Au micro, Mick Jagger raconte l’emprise qu’il exerce sur une femme qu’il compare à un animal de compagnie. Des paroles qui entraînent la fureur des féministes, sans pour autant empêcher le titre de devenir l’un des plus grands succès des Stones.

Quand l’écouter ? Votre ex poste une photo accompagné(e) de sa nouvelle conquête.

The Carters — APESHIT

Fidèle à son habitude, Beyoncé nous prend au dépourvu en dévoilant un nouvel album sans aucune annonce préalable — cette fois-ci, en collaboration avec Jay-Z. Dans un clip tourné au Louvre, à l’esthétique parfaitement calibrée, les époux nous montrent qu’ils forment le duo royal de l’industrie musicale.

Quand l’écouter ? Pendant votre premier coït post-accouchement. •

Cet article fait partie de la série #12 — Miroir, mon beau miroir…

(Crédits photo de couverture : The Carters)