Tandis que je griffonne les premières lignes de cet article, l’un de mes amis est en train de me rendre fou. La raison : il s’est récemment mis à la diète cétogène qui, grosso modo, bannit strictement les glucides. J’aimerais pouvoir le soutenir autrement qu’avec un « accroche-toi ! », lui dire que je comprends… mais j’ai toujours été d’une minceur plus qu’enviable. Qu’on lui donne un cornet de glace, de grâce.

Comment lui en vouloir, cela dit ? Il ne serait pas le premier à souhaiter perdre ses kilos disgracieux, d’autant plus à l’approche d’un départ en vacances. Alors que les magazines rabâchent encore et encore les mêmes régimes yo-yo, on fait le point sur ceux fonctionnant véritablement — sans doute même un peu trop…

Le régime « parisien »
  • Petit-déjeuner : un café sans sucre.
  • Déjeuner : une demi-baguette.
  • Dîner : une bouteille de vin rouge et un paquet de Gauloises.

Note : fonctionne également en prévision de vos retrouvailles avec votre ex.

Le régime « 5 fruits et légumes »
  • Petit-déjeuner : un jus de concombre.
  • Déjeuner : un jus de carotte et de tomate.
  • Dîner : un jus de pruneaux.

Note : fonctionne également pour réussir à séduire  le(-a) fiancé(e) de votre meilleur(e) ami(e) à sa pool party .

Le régime « granola »
  • Petit-déjeuner : un bol de granola sur fromage blanc 0% , sans granola.
  • Déjeuner : un bol de granola sur fromage blanc 0% , sans granola.
  • Dîner : un bol de granola sur fromage blanc 0% , sans granola.

Note : fonctionne également pour coucher avec votre coach à la salle de sport.

Le régime « électro »
  • Petit-déjeuner : un ou deux pains au chocolat.
  • Déjeuner : un hamburger et une grande frite, avec soda.
  • Dîner : trois cachets d’ecstasy dans une rave.

Note : fonctionne également lorsque votre ex vous a de nouveau plaqué(e) et que le régime « parisien » ne suffit pas à l’oublier. 

Le régime « magique »
  • Petit-déjeuner : ce que vous voulez.
  • Déjeuner : ce que vous voulez.
  • Dîner : ce que vous voulez.

Note : fonctionne uniquement si, à la fin de chaque repas, vous enfoncez votre index et votre majeur aussi profondément que possible dans votre gorge. 

La plage est maintenant à vous. Tâchez de ne pas vous noyer à jeun. •

Cet article fait partie de la série #14 — Le Spécial Été.

(Les troubles alimentaires, l’abus d’alcool et l’usage de drogues sont à prendre au sérieux, au-delà de cette parodie. En cas de besoin, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin ou de Drogues Info Services. — Gifs via Giphy)