Dire qu’il y a encore quelques semaines, vous sirotiez candidement des cocktails sans vous soucier du lendemain. Vos préoccupations vestimentaires se limitaient à choisir un maillot de bain, tandis que décider du lieu de votre prochaine soirée était votre seul et unique dilemme.

Bon gré, mal gré, vous voici pourtant de retour au bureau. Dès votre retour, votre patron vous accueille avec une pile de dossiers, et tout autant de remarques du genre « tiens, tu n’as pas beaucoup bronzé ! ». Restriction budgétaire oblige, on vous demande dorénavant de cotiser pour le café, et vous devez à présent assurer deux fois plus de boulot à cause de votre collègue obèse finalement partie en congé maternité. Alors que Patricia de la compta vous demande votre avis sur sa nouvelle permanente, prétextez « un call urgent » et fuyez noyer votre peine dans le shopping. On a justement dégoté 5 pièces qui rendront vos journées de 09h à 18h un peu plus excitantes.

Le blazer est le vêtement de bureau par excellence. Plutôt que la version traditionnelle et monotone, on opte pour l’oversize et ses manches XXL, qui twistent instantanément une tenue formelle en y amenant une bonne dose de désinvolture. Pas de mains, pas de mails. (Modèle Rick Owens.)
Dans la même veine des basiques revisités, on passe à la chemise blanche, ici en robe s’appropriant à la perfection les codes du tailoring masculin. Les fentes sur les manches se chargent d’amener une féminité résolument empreinte de puissance : sortez les griffes en réunion. (Modèle Christopher Kane.)
À l’heure où le streetwear domine la mode, renouer avec l’élégance devient une véritable déclaration de style. Dans un esprit retro chic, la mallette en cuir est une alternative solide. Loin de l’attaché-case du VRP sous-payé, on adopte l’option en cuir avec une ligne volontairement stricte, rehaussée de détails raffinés. (Modèle Thom Browne.)
Jouez sur les codes avec des escarpins tout ce qu’il y a de plus classique, à l’exception de la matière. Alliant une empeigne en PVC et un talon en plexiglas, la paire s’appuie sur un effet de transparence qui s’assortira à n’importe quel look — et ravira votre N+1 fétichiste. (Modèle Yeezy.)
Cravate brodée de sequins Saint Laurent. Gardez-la pour le casual friday. •

Cet article fait partie de la série #18 — The September Issue.

(Crédits photo de couverture : Public School.)