La friperie revêt un caractère fantasmatique. Une sorte de capsule temporelle à l’abri de l’inflation où, après une demi-heure de flânerie, on pousse accidentellement un rideau pour tomber sur un blazer Yamamoto à 30 €. Nous avons tous déjà entendu la légende du carré Hermès perdu dans le bac des bandanas à trois balles, ou celle du mec qui avait mis la main sur une édition rare de sneakers dans un dépôt-vente ignorant sa valeur véritable…

Si le prix reste bien son principal avantage, la vérité est un peu moins glamour : vous passerez votre temps à vous battre contre des cintres sur des portants trop serrés, trouverez surtout des jeans taille 54, et l’odeur de naphtaline vous rappellera instantanément de passer un coup de fil à vos grands-parents.

Heureusement, le vintage se modernise et ne se trouve maintenant qu’à une portée de clic. Autre atout : les vêtements sont choisis pour leur état, voire complètement restaurés, et systématiquement lavés. On se penche donc sur ces petites adresses qui font du bien à notre style sans faire trop de mal à notre compte.

La plus british : Rokit

Rokit est né sur le marché de Camden, en se spécialisant d’abord dans le denim américain de cowboy. La demande est telle qu’en quelques semaines seulement, le stand se transforme en boutique. Il en existe aujourd’hui quatre à travers Londres.

L’essentiel des fringues proposées a été fabriqué entre les années 30 et 90. Si vous ne deviez retenir qu’un site, ce serait sans doute celui-ci tant sa sélection est riche. Que vous cherchiez une chemise hawaïenne, une veste en tweed à 60 €, un tee-shirt de concert ou un manteau Prada, vous y trouverez forcément votre compte.

Nos coups de coeur

La plus mode : Farfetch Vintage

Excellent e-shop, Farfetch propose en prime une section vintage. Elle réunit des vêtements de créateurs uniquement, le genre vu sur un podium il y a dix ou vingt ans qui reste entièrement d’actualité aujourd’hui.

Ne vous laissez pas intimider par ses bijoux Chanel et la maroquinerie Hermès au prix de votre Renault Clio, de très beaux articles vous attendent déjà autour de 100 €. Idéal pour booster son look avec une touche luxueuse.

Nos coups de coeur

La plus abordable : Urban Renewal

Urban Renewal est la gamme mode responsable du géant Urban Outfitters. Au programme, des pièces vintage remises en état, d’autres transformées, mais aussi des vêtements neufs made in USA à partir de tissus de fins de série.

Sans surprise, la sélection est majoritairement streetwear, avec un accent « années 90 » très marqué. Un peu comme avec H&M Conscious, la structure de l’entreprise lui permet de pratiquer une politique de prix particulièrement intéressante — il n’y a quasi rien au-dessus de 150 €.

Nos coups de coeur

La plus originale : Los Feliz

Si le nombre de références est limité sur Los Feliz, c’est à sa fondatrice Nadia Pape qu’on le doit. La Barcelonaise s’applique à toujours choisir des pièces avec du caractère avant tout, qu’elles soient griffées ou non. Elle rend d’ailleurs hommage à ses origines avec quelques modèles inspirés du flamenco, façon street style.

Nos coups de coeur

La plus instagramable : 97th Vintage

Ouvert il y a à peine 4 ans, 97th Vintage s’impose déjà comme une figure incontournable de la seconde main. Faisant des 90’s son fer de lance, elle déniche pour nous toutes les marques stars de l’époque — aussi bien street et sportswear, que luxe. On note notamment son immense choix de chemises Burberry à 60£, des bobs dignes de RUN DMC et la flopée de pièces logomania destinées à finir sur votre Instagram.

Nos coups de coeur

Qui sait, peut-être qu’à force, ces adresses vous donneront envie de pousser la porte d’une bonne vieille friperie. Cela tombe bien, on en reparle très bientôt… •

Cet article fait partie de la série #25 — Cheap, mais chic !

(Crédits couverture : Macklemore – Thrift Shop)