La mode responsable peut trop souvent paraître élitiste, que l’on parle de la Vegan Fashion Week ou des créateurs qui allient luxe et éthique avec brio. « S’habiller en prenant soin de l’environnement, c’est un problème de riche », diront même certains. Ce n’est pas totalement faux, ni tout à fait vrai.

De manière générale, pour des pièces vegan de caractère et de qualité, il faudra mettre la main à la poche : la nature est bien faite par essence, l’imiter coûte logiquement cher.

En revanche, la donne change lorsque les marques se concentrent sur l’écologie et l’homme — ce qui n’empêche heureusement pas d’adopter une approche intelligente vis-à-vis des matières animales. Autrement dit, on peut prendre soin de la Terre et de son style sans éclater son PEL. La preuve avec ces pièces à moins de 100 €…

H&M Conscious, la gamme responsable du géant

On pourrait accuser H&M Conscious de green washing, sans doute à juste titre. Après tout, avoir une ligne éco-responsable ne suffit pas à racheter tous les excès du leader de la fast fashion. Cela dit, la taille de ses infrastructures lui donne un sacré avantage : offrir une collection extrêmement large, majoritairement composée de basiques, pour une bouchée de pain (on retrouve également quelques pièces plus travaillées). Elles ne vous tiendront pas dix ans mais, à ce prix-là, on ne leur en demande pas autant.

Tee-shirt H&M Conscious — 6,99 €.
Jean skinny H&M Conscious — 39,99 €.
Jean « Girlfriend » H&M Conscious — 39,99 €.
Robe en lyocel H&M Conscious — 79,99 €.

Finisterre, né sur la mer

Un peu à la manière de Patagonia, l’outdoor est ancré dans l’identité de Finisterre. Créée pour offrir un équipement adéquat aux surfeurs des vagues de la Manche, l’engagement écologique de la marque lui permet de toucher un public plus large, et lui a récemment valu l’obtention de la certification B Corp (atteste de l’étendue des efforts d’une entreprise quant au respect de l’environnement et de l’humain, ndlr).

En termes de designs, vous n’y trouverez pas beaucoup de fantaisies : le label s’applique à créer des vêtements fonctionnels avant tout. Si certaines pièces sont un peu trop « premier degré » pour vos tenues du quotidien, d’autres parviendront à s’insérer parfaitement dans des tenues workwear.

Jean en denim et Kevlar Finisterre. Oui, oui, la matière des gilets pare-balles. — env. 92 € (en soldes).
Robe en velours côtelé Finisterre — env. 105 €.

The Reformation, perle des Instagirls

Grande favorite du mannequin Emily Ratajkowski, The Reformation surprend par son habilité à concilier philosophie holistique et allure sensuelle. La marque met surtout l’emphase sur le recyclage et la réutilisations d’anciens rouleaux de tissus. Elle offre un vestiaire complet, allant des sous-vêtements aux robes et sacs à main, pour des prix de 12 à 500 $. En prime, une ligne Bridal (destinée aux cérémonies de mariage, ndlr) est également disponible.

Top « Joplin » en tencel The Reformation — env. 25 €.
Top « Blaire » à motifs léopard The Reformation — env. 51 €.
Robe « Sammi » en modal The Revolution — env. 86 €.

Se recentrer avec Satta

En sanskrit, Satta signifie « existence ». Plutôt orientée streetwear, la marque puise son inspiration dans la nature et parvient même à réhabiliter le pull en chanvre de hippy. Ses collections dépassent le vêtement pour s’inscrire dans un lifestyle à part entière, où l’on brûle de la sauge pour purifier sa chambre avant d’y enfiler son sweat. Un univers intéressant, qu’on aimerait voir développé davantage.

Chemise « Almond Milk » Satta — 95 € (en soldes).
Porte-encens « Geo » en chêne Satta — 29 €.

MADE (in Kenya)

Tel une pie, je raffole de tout ce qui brille. Côté bijoux, la révolution éthique s’opère progressivement, à l’instar de Lark and Berry et leurs diamants responsables. Pour autant, il est plus difficile d’adopter de bonnes pratiques dans la bijouterie d’entrée de gamme — le toc, c’est mal. Parmi les quelques acteurs tentant de bousculer ce secteur, MADE, qui propose des pièces faites main au Kenya, avec une juste rémunération des ouvrières. Parfait pour une paire de boucles d’oreilles qui sorte de l’ordinaire.

Boucles d’oreilles « Long V » MADE — env. 16 € (en soldes).

Vous l’aurez par ailleurs noté, cette sélection est plus sage que d’habitude. Même si les marques éthiques se multiplient, elles ne sont pas encore suffisamment nombreuses pour offrir une totale pluralité des styles dans toutes les gammes. Cela dit, avec un peu d’efforts, il n’est pas difficile de trouver quelques pièces — ne serait-ce que ce bon vieux tee-shirt blanc… •

Cet article fait partie de la série #24 — Se donner bonne conscience.

(Crédits couverture : Satta)