Shopping

Promos et petit budget : le coin des bonnes affaires

12 juillet 2019 | Posté par Zackary


Je ne vous apprends rien : les soldes visent avant tout à écouler l’ancien stock des boutiques, qui laisse ensuite sa place aux nouvelles collections. Cela dit, compte-tenu du nombre de promotions qui saturent nos e-shops préférés (et les magasins classiques, dans une moindre mesure), il peut paraître difficile de distinguer les offres les plus intéressantes.

Rien que sur Farfetch, vous pourrez retrouver plus de 10.000 produits en promotion. Du même acabit, Net-A-Porter en compte exactement 10.958, tandis que les Galeries Lafayette les ridiculisent avec plus de 56.000 articles toutes catégories confondues. À ce stade, si l’ange de mon épaule droite s’interroge sur notre (sur)consommation face à de telles quantités, le démon de gauche me crie surtout combien il lui est difficile de choisir parmi tant de possibilités…

Dans un esprit de conciliation entre le bien et le mal, on vous a préparé une sélection de 10 pièces en valant vraiment la peine. Des vêtements bien construits, que vous ne jetterez pas au bout de six mois. Et comme les soldes ne sont pas faits pour s’endetter — en théorie, du moins —, aucun ne coûte plus de 100 €. Prêts ? À vos 3D Secure…

S’illustrant habituellement dans le workwear, Carhartt décide de nous emmener à Hawaï avec cette chemise, dont le tissu 100% viscose permettra d’affronter l’été avec légèreté. Plutôt que le traditionnel imprimé à fleur d’hibiscus, on aime ses motifs modernes, qui apportent une certaine fraîcheur à une pièce parfois interprétée de manière trop littérale. À porter avec un jean comme un short, ou un pantalon plus formel pour jouer sur des mélanges d’influences. (57 € au lieu de 115 €)

Fondée en Espagne par deux amies, Rita Row a le parfum des journées passées à la plage et des promenades sous le soleil. Empreinte de l’air méditerranéen, chaque création érige le confort en principe fondamental, sans pour autant renoncer au style. La robe Coco, qu’on croirait sortie des années 90, ne fait pas exception. Mention spéciale à sa couleur lavande, qui lui confère la juste dose de candeur. (62,50 € au lieu de 125 €)

On vous avait déjà parlé de Pyer Moss comme l'un des créateurs streetwear à suivre. Après un premier essai concluant, le label new-yorkais fait de nouveau équipe avec Reebok le temps d’une capsule entre performance et caractère. Bien qu'également pensé pour s’adapter à l’exercice physique, on imagine surtout ce top dans des looks urbains, en privilégiant un style athleisure aux pistes d’athlétisme… (32 € au lieu de 107,52 €)

Produit de son époque, Études se présente comme la réunion de plusieurs talents autour de plateformes allant de la mode à l'art, en passant par le design graphique et l’édition. Fidèle aux coupes oversize qui sont devenues une part de sa signature, le studio se la joue camouflage, tout en nous poussant au plaisir coupable de la logomania. (38 € au lieu de 95 €)

Avec son délavage imitant l’usure du temps, le jean bleached a le pouvoir d’enrichir n’importe quel look d'un cachet faussement vintage. Plus décontracté que ses homologues bruts ou noirs, un simple tee-shirt blanc suffit à lui apporter toute la nonchalance qui lui est nécessaire. Au sujet de la coupe, des modèles larges paraîtront plus casual encore, ce qui a d’ailleurs du bon. En ce qui nous concerne, on préfère la ligne ajustée du Levi’s 512. (38 € au lieu de 100,80 €)

Dans un autre registre, on lorgne sur Moss, la jupe portefeuille de The Frankie Shop — enfin, si l’on portait des jupes. La boutique revisite le classique dans une version plissée, dotée d’une forme asymétrique pour plus de modernité. Ample, elle s’intègrera parfaitement à des tenues sans artifices : un top loose glissé à l’intérieur afin de marquer la taille, ou une grosse maille une fois l’hiver de retour. (61,57 € au lieu de 88,35 €)

Avec sa nuance de beige et sa jambe droite, ce jogging Champion passerait presque pour un pantalon de travail. Une ressemblance qui lui permettra de se glisser dans un éventail de tenues beaucoup plus large : une chemise blanche pour un maximum de contraste, des boots noirs et leurs origines militaires, ou un bon vieux sweatshirt. Le petit plus ? Les pinces, qui structurent la silhouette. (31 € au lieu de 84,99 €)

L’histoire de Kings of Indigo est celle d’une déclaration d’amour au denim. Le label hollandais souhaite fusionner l’approche américaine du jean, apogée vestimentaire du cool, à la noblesse des toiles nippones. Engagé dans une démarche de production responsable, il multiplie les initiatives afin de réduire son impact sur l’environnement, comme l’utilisation de coton biologique sur Anne, ce modèle cropped souligné par deux bandes latérales. (49 € au lieu de 79 €)

Réinterprétation d’une paire de running sortie en 1996, ces sneakers Reebok se caractérisent par leur semelle composée d’éléments indépendants, et le tracé particulier de ses lacets, serrés par une coulisse. Alternant mesh technique et cuir suédé, le monochrome crème dégage une dimension étonnamment épurée, en rupture avec les rééditions d’archives vieilles de 20 ans. (92 € au lieu de 230 €)

Créé par quatre frères et soeurs, Naked Wolfe s’est donné pour mission d’offrir des chaussures dans l’air du temps, au masculin comme au féminin. Malgré une confection à la main, le label parvient à maintenir des prix abordables. En l'occurence, 90 € au lieu de 225 €. These boots are made for walking, and that’s just what they’ll do…


Zackary
Fils illégitime de Hugh Hefner et Donatella Versace, je suis la moitié visible du duo derrière ZACKARIUM. Tombé amoureux de la mode à l’époque des culottes courtes, ma mission est de vous guider avec légèreté dans la jungle des marques et des podiums.

Découvrez plus d'articles

La mode, l'esprit en plus...

Passionné, audacieux, et sans doute un brin vulgaire sur les bords. Bienvenue sur ZACKARIUM.

Votre dose hebdomadaire de style, directement dans votre boîte mail.