Tendances

De Metropolis à Matrix : l'influence de la science-fiction sur la mode

27 août 2019 | Posté par Zackary


L’hiver dernier, MOSCHINO surfe sur l’esthétique des 60’s. Fidèle au style de cette décennie, le vestiaire se compose majoritairement d’ensembles coordonnés, de manteaux rose bonbon, de robes sans manches complétées de gants et de chapeaux… Chaque mannequin se présente comme une réincarnation moderne de Jackie Kennedy, à un détail près : les clones ont le corps couvert de peinture orange, bleue, verte ou fuchsia.

Baptisée Alien Nation, la collection invite Roswell à Milan. D’après certaines théories, Marilyn Monroe aurait été assassinée par le FBI, après que JFK se serait confié sur l'oreiller au sujet d’une vie extra-terrestre. Avec ce défilé, la marque fait enfler le complot : et si c’était la Première dame, icône policée vénérée par la bourgeoisie, qui venait finalement d’une autre planète…?

Il y a deux mois, c’est au tour de Rick Owens. Dans un show post-apocalyptique, que le créateur lui-même définit comme « sinistre et glamour », il affuble ses mannequins de prothèses faciales, quelque part entre Stargate et Doctor Who. Pendant ce temps, le couple de designers Fecal Matter s’invite chez VOGUE, et s’offre une apparition dans le clip d’A$AP Rocky et FKA Twigs. Le prix de leurs célèbres bottes « skin heels » ? 10.000 dollars.

Si la science-fiction prédit parfois l’avenir de la société, peut-elle en faire de même pour celui de nos penderies ?

Metropolis à la mode

(De haut en bas : affiche du film Metropolis ; Thierry Mugler FW95 ; Givenchy FW99 ; tenues Versace au MET Gala 16.)

Tout commence avec Metropolis : dans une oligarchie tyrannique du XXIème siècle, un inventeur imagine une femme-robot qui délivrera le peuple. Sorti en 1927, le chef-d’oeuvre dystopique est considéré comme le tout premier long-métrage du genre. Ode à l’Art déco, son esthétique inspirera autant les réalisateurs que les designers. Posant les bases d’un prolongement entre l’homme et la machine, sa vision façonne encore notre approche du style transhumaniste...

À l’aube du bug de l’an 2000, Alexander McQueen, à l'époque chez Givenchy, opte pour une version transparente rehaussée de circuits imprimés. Karl Lagerfeld rend hommage au film le temps d’un shooting pour VOGUE Germany. Chez Thierry Mugler, l’androïde est une figure récurrente, se voulant plus toujours plus sensuelle, plus dénudée, quand Donatella Versace orne des smokings d’empiècements métalliques.

Il faut pourtant une sacrée assurance — et un portefeuille à sa mesure — pour se la jouer street cyborg. Alors, y a-t-il des tendances plus conventionnelles que l’on doive à la sci-fi ?

Ruiné par Blade Runner

(De haut en bas : Blade Runner ; Givenchy FW98 ; Blade Runner ; Raf Simons SS18.)

S'il divise au départ, Blade Runner développe un véritable culte au fil du temps, se payant même une suite avec Ryan Gosling trente-cinq ans plus tard. 

Son approche de la garde-robe marque une rupture avec les autres films de cette veine : on ne porte pas de robe en fer, ni de combinaison en vinyle blanc immaculé. La création des tenues est notamment confiée à Michael Kaplan, qui travaillera ensuite sur Fight Club et Star Wars. Sa prouesse ? Sans céder aux clichés, il conçoit un style futuriste à partir d’influences passées, combinées au punk contemporain du tournage. Ses héroïnes réintroduisent le tailleur-jupe ultra épaulé des années 40, contribuant à l’image de la working girl et son power dressing. On y repère aussi un trench en PVC transparent, bien avant que Valentino n’en fasse l’un de ses classiques. De son côté, Raf Simons réplique le parapluie à manche lumineux dans sa collection SS18, histoire de briller sous l’orage…

Multi-pass le relais

(De haut en bas : Le Cinquième Élément ; Jeremy Scott FW18 ; Le Cinquième Élément ; Hood by Air SS16.)

À notre humble avis, Le Cinquième Élément constitue la meilleure des collaborations entre un réalisateur et une grande maison. À l’instar de Blade Runner, les costumes intègrent des éléments contemporains pour construire une allure unique, qui évolue ici vers un style à la fois futuriste et sportswear.

Dessinés par Jean-Paul Gaultier, l’empreinte du créateur se ressent sur chaque pièce. Les crop tops se portent au masculin, en profitent pour s’accorder un cachet punk. Dévoilant certes moins de peau, la robe-bandage blanche devient un standard. Vive les cheveux (dé)colorés, les tee-shirts en mesh, les chemises transparentes pour homme, et l’orange nuance gilet-de-sauvetage si cher au streetwear.

Bienvenue dans la Matrix

(De haut en bas : Matrix ; Dior FW99 Couture ; Alexander Wang FW18 ; Balenciaga FW19.)

Quatre mois après la sortie de Matrix, Galliano dévergonde Dior pour son défilé haute-couture, à grand renfort de vestes en vinyle en plein château de Versailles.

En mars dernier, pile à temps pour le vingtième anniversaire du film, il est difficile de ne pas noter l’influence de Morpheus sur la collection FW19 de Balenciaga, où se côtoient longs trench-coats et pantalons en cuir. Sans oublier les fameuses lunettes de soleil, avec leur monture extra-fine et leurs verres noirs. Bien fixés sur le nez des influenceurs obsédés par les 90’s, elles n’auraient sans doute pas eu la même popularité si Keenu Reeves n’était pas parvenu à les garder tout en évitant des balles en slow motion...

Transformers chez Philipp Plein, Stranger Things chez Louis Vuitton... Dans les salles obscures comme en dehors, la mode perpétue son obsession du futur. Une nouveauté qu'elle peut d'ores et déjà trouver dans l'innovation, des vêtements connectés à l'impression 3D. Grâce à la fashion tech, la sci-fi devient bien réelle. •


Zackary
Fils illégitime de Hugh Hefner et Donatella Versace, je suis la moitié visible du duo derrière ZACKARIUM. Tombé amoureux de la mode à l’époque des culottes courtes, ma mission est de vous guider avec légèreté dans la jungle des marques et des podiums.

Découvrez plus d'articles

La mode, l'esprit en plus...

Passionné, audacieux, et sans doute un brin vulgaire sur les bords. Bienvenue sur ZACKARIUM.

Votre dose hebdomadaire de style, directement dans votre boîte mail.