Mauvaise langue

No No No : mon plaidoyer contre les pulls de Noël

08 décembre 2019 | Posté par Zackary


À l’approche des fêtes, l’humanité se divise en deux catégories. D’un côté, ceux qui enfilent un pyjama confortable pour se gaver de chocolat devant un téléfilm, dans lequel une fille aussi canon que célibataire est incapable de concilier vies professionnelle, familiale et sentimentale. Enfin, jusqu’à l’arrivée d’un beau bûcheron qui sculpte des lutins de bois dans son pick-up Ford. De l’autre, ceux voyant leur feed Instagram envahi de photos d’enfants hideux qui n’étaient encore que de banals orgasmes quelques années plus tôt. Leur seul consolation : se raccrocher aux promotions du rayon alcool (-20% sur le Moët chez Intermarché).

« Plaisir d’offrir, joie de recevoir » ? La plus grande arnaque qui soit ! Si je me réjouis toujours à l’idée de déballer des cadeaux, regarder mon compte en banque anorexique fondre comme neige au soleil n’a absolument rien d’excitant. Tant qu’à faire, autant dépenser cet argent (que je n’ai pas) directement pour moi. Quoi qu’il en soit, mes goûts sont bien trop luxueux pour mes proches, qui devraient déjà se ravir de ma délicieuse présence et de mon inégalable modestie. Un peu comme la Saint-Valentin avec l’amour, ne disposé-je pas de tout le reste de l’année pour me montrer généreux ?

Bref, je préfère de loin le réveillon de la Saint-Sylvestre à celui du 24 décembre, et la gueule de bois à la crise de foie. Au demeurant, Noël peut également servir de prétexte à quelques beuveries entre amis, sans oncle xénophobe qui a pourtant « plein de collègues arabes, mais qui aiment le vin », ni ménagère en tablier — merci, Picard. Des occasions auxquelles je suis toujours prêt à assister, buvant comme si le Christ était né ce jour. Cela dit, quelle ne fut pas ma surprise quand l'un d'entre eux a décidé d’imposer un thème « pulls moches » à notre dîner. Comprenez-moi bien : le Secret Santa au prix d’un paquet de clopes, passe encore, mais pas ça…

De grâce, ne tombez pas dans le piège de la tenue de couple. Au passage, admirez le Photoshop fail sur le front de la demoiselle.

J’ai bien tenté de me rebeller, sans succès. Parce qu’il sera notre hôte, je n’ai apparemment pas mon mot à dire. Le comble pour un auteur ! Chers lecteurs, voici donc, en 15 points, pourquoi nous devrions fermement bannir les atrocités que sont les pulls de Noël... 

  1. Ils ont été popularisés par Le Journal de Bridget Jones, film produit par le pervers sexuel notoire Harvey Weinstein.
  2. Vous n’avez pas le swag typiquement britannique de Colin Firth.
  3. Ils sont, à de rares exceptions près, 100% en polyester.
  4. Vous ne les portez qu’une à deux fois par an, pensez à notre planète.
  5. Ils ont été faits à l’autre bout du monde par des gosses encore plus miséreux que les Gremlins de mon feed Instagram.
  6. Ils sont généralement rouges, couleur que vous devriez éviter quand votre teint d’ivrogne tire sur des nuances cramoisies.
  7. Votre fameux oncle raciste les adore.
  8. Sa pauvre épouse encore plus.
  9. Dans ma tête, les Rois Mages sont habillés en Margiela. La Vierge Marie en Versace.
  10. Ce n’est pas camp, ni kitsch. C’est juste moche.
  11. Ils ne vont strictement avec rien.
  12. Ils vous font instantanément prendre 3kg.
  13. Tandis que je trime pour me faire un nom dans la mode, Anne Marie Blackman est devenue millionnaire grâce à son e-shop My Ugly Christmas Sweater.
  14. Je suis plus du genre Hoe Hoe Hoe que Ho Ho Ho.
  15. Je préfère encore enfiler un costume de Père Noël version strip-teaser, j'aurais plus de chances de coucher avec un inconnu. Après tout, n'est-ce pas cela, l’esprit des fêtes...? •

Zackary
Fils illégitime de Hugh Hefner et Donatella Versace, je suis la moitié visible du duo derrière ZACKARIUM. Accro à la mode et aux Lucky Strike, ma mission est de vous guider avec légèreté dans la jungle des marques et des podiums.

Découvrez plus d'articles

La mode, l'esprit en plus...

Passionné, audacieux, et sans doute un brin vulgaire sur les bords. Bienvenue sur ZACKARIUM.

Votre dose hebdomadaire de style, directement dans votre boîte mail.