Tendances

Peut-on (vraiment) porter la polaire ?

27 novembre 2019 | Posté par Zackary


Comme beaucoup de détails de notre mémoire, il arrive que des vêtements soient indissociables de certains souvenirs. Peut-être connaissez-vous cet effet avec la tenue que vous avez adoptée pour un dîner de famille, le look de votre chéri(e) au premier rendez-vous, ou encore celui de votre conseillère Pôle Emploi le jour de votre inscription.

Après la dernière fashion week hiver, mon esprit a justement fait un bon dans le temps. En cause, l’émergence de la polaire sur un nombre croissant de podiums... qui m’a ramené à de vieux cours d'E.P.S, passés sous les cris d'un prof affublé d’une paire de New Balance ne décollant jamais du sol, d'un legging moulant son service trois-pièces et, vous l’aurez deviné, de cette fameuse veste... 

Toujours est-il que, de Fendi à 3.1 Phillip Lim, en passant par Burberry et Coach, elle a désormais le vent en poupe. Un phénomène déjà amorcé par les amateurs d’un style mêlant streetwear et outdoor, à l’image des collaborations Supreme x Patagonia, que le luxe s’est finalement décidé à saisir. Sous l’impulsion de créateurs réinventant le dressing de papa, dans la même veine que la banane ou les ugly sneakers, elle s’offre un côté cool, différent des manteaux habituels.

Alors, peut-on la porter sans ressembler à un retraité en excursion-rando sur les massifs d'Auvergne ?

Gorpcore, quand la montagne devient tendance

(© The Cut)

Tout commence il y a un peu plus de deux ans, lorsque A$AP Rocky arrive à la fashion week de New-York en polaire orange et doudoune rouge. À peu près au même moment, VETEMENTS imagine des looks pour trekkeurs sous acide. Tandis que Dsquared s’associe à K-Way, Prada ressuscite sa Linea Rossa, pourtant éteinte depuis le début des années 2000. Il n’en fallait pas plus pour que le look de montagnard s’invite à la ville, et possède même son propre nom : le gorpcore (en référence au « gorp », cocktail de fruits secs notamment consommé par les alpinistes, ndlr).

(© Sandy Liang)

Chaussures de marche, boots de trappeur, pantalons cargo et autres coupe-vents sont également à l’honneur, ainsi que les matières techniques sous toutes leurs formes. De quoi réaffirmer son soutien à l’écologie, tout en traînant l’air de rien dans des fringues ultra confortables…

Mélanger les registres

Comme avec toutes les pièces casse-gueules, le plus simple reste d’éviter de porter votre polaire en total look. Profitez plutôt de l’accent vintage qu’elle confère à une tenue : on peut par exemple l'associer à un jean délavé, un sweat dont on laissera dépasser la capuche et une petite paire de sneakers ou, dans un autre genre, une robe bohème à imprimés.

(© Coach 1941 FW19 — Filippo Fior pour GoRunway)

Cette idée de contraste est poussée au paroxysme quand la polaire s’invite dans un look d'inspiration formelle. Pourquoi ne pas remplacer un blazer par une version noire, dévergondant alors une chemise blanche ou un col roulé près du corps ? Le casual chic est toujours une valeur sûre, même avec une moumoute...

(© GettyImages)

Plus d'audace qu’il n’y paraît

En termes d'influences, toutes les polaires ne se valent pas. Quand certaines semblent droit sorties du vestiaire de Pékin Express, d’autres empruntent la forme d’un long gilet, d’un pull zippé à col camionneur, d’un blouson Harrington oversize... On ne saurait trop vous recommander de vous tourner vers un modèle éloigné de son incarnation la plus littérale, permettant des looks plus riches.

(© Condé Nast)

Au-delà de la coupe, les labels se plaisent à opter pour des partis bien tranchés. On a ainsi pu apercevoir des interprétations façon léopard, logomania ou color block, d'autres rehaussées d’empiècements en cuir noble, drapées avec de la soie, voire en mode réversible. Elle devient alors la pièce maîtresse de la tenue, celle que l’on souhaite mettre en valeur comme un ultime totem sur l’autel de la nonchalance. Il ne vous reste plus qu'à dégainer vos meilleurs hashtags... 

(© Fendi FW18 — Alessandro Garofalo pour IndigitalTV)

Juste une petite touche...

Si vous ressentez l’appel de la tendance, mais ne parvenez pas pleinement à renoncer à vos préjugés, intégrez-la par petites pointes. Sa matière se révèle particulièrement intéressante lorsqu’elle est exploitée sur des accessoires, les sacs et les bobs en chefs de file. Coupée dans des tons neutres ou, à l’inverse, des nuances vives, sa texture apporte un relief assez unique à l'ensemble.

(© Rex Features)

En outre, souvenez-vous que si nous devions uniquement nous contenter de vêtements jugés consensuels dès leur apparition, nous ne porterions pas grand chose de nouveau. Sans ce type de remise en question, le jogging serait encore l’apanage des quinquagénaires en cure d'amaigrissement et des dealers. Loin de vous transformer en apôtres du gorpcore, ne vous limitez donc pas au plus évident. Le reste a aussi du bon… •


Zackary
Fils illégitime de Hugh Hefner et Donatella Versace, je suis la moitié visible du duo derrière ZACKARIUM. Accro à la mode et aux Lucky Strike, ma mission est de vous guider avec légèreté dans la jungle des marques et des podiums.

Découvrez plus d'articles

La mode, l'esprit en plus...

Passionné, audacieux, et sans doute un brin vulgaire sur les bords. Bienvenue sur ZACKARIUM.

Votre dose hebdomadaire de style, directement dans votre boîte mail.